LE SYNDICAT DE RIVIERE : Une structure pour une gestion locale de l'eau

La gestion de l’eau et des rivières devient un enjeu de plus en plus important et sera déterminant pour l’avenir de nos territoires.

Les bassins versants du"Cérou" et de la "Vère" se situent au nord du département du Tarn (71 communes du Tarn, 2 communes de l'Aveyron et 2 communes du tarn et Garonne).

La rivière et les problématiques qui y sont  liées (pollutions, qualité des milieux aquatiques, prévention des inondations, érosion...) ne s'arrêtent pas aux limites administratives des collectivités (communes, communautés de communes ou communauté d'agglomération); elles ne peuvent être gérées efficacement qu'à l'échelle du bassin versant.

Le role du Syndicat de rivière est de travailler avec les communautés de communes ou communauté d'agglomération adhérentes pour mettre en oeuvre et pérenniser sur les bassins du cérou et de la Vère la gestion des rivières et des milieux aquatiques à l'heure des nouvelles lois concernant la GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations).

 

Précisions concernant la video: sur notre territoire c'est l'Agence de l'eau Adour Garonne qui nous accompagne financiérement et techniquement

HISTORIQUE:

fritillaire.jpg De 1997 à 2005le Contrat de Rivière du Cérou a permis de fédérer 13 collectivités (soit 39 communes) du bassin du Cérou dans un programme d’action de gestion intégrée de l’eau et des rivières. Toutefois ce fonctionnement assez complexe a trouvé ses limites (convention entre 13 collectivités chacune maître d’ouvrage pour tout ou partie de certaines opérations).

fritillaire.jpg Le 29 juin 2005, la création du syndicat mixte de rivière Cérou Vère a permis d’associer les collectivités des vallées du Cérou, de la Vère (66 communes depuis janvier 2013et le Département du Tarn dans une structure unique adaptée pour organiser une gestion locale et durable de l’eau. De plus, Ces 2 bassins versants juxtaposés et intégrés dans le grand « bassin versant Aveyron » ont une cohérence hydro-géographique. Le syndicat de rivière s’avère être un bon dispositif pour répondre aux enjeux présents ou futurs de gestion intégrée de l’eau à l’échelle des deux vallées.

fritillaire.jpg A ce jour environ 90 % des collectivités se sont impliquées et fédérées dans ce vaste chantier qu’est la gestion intégrée de l’eau et des rivières (66 communes sur un total de 75 communes). Les 66 communes adhérent au SMRCV via 4 EPCI  ( etablissement public de coopération intercommunale)

  •  la communauté d'agglomération Gaillac Graulhet
  • la communauté de communes Carmausin Ségala
  • la communauté de communes du Cordais et du Causse
  • la communauté de communes du Réquistanais

Xj8lsoxc 400x400    280px carmausin segala logo    Logo4cnew     Communaute communes du requistanais

D’autres Communautés de communes ont fait savoir leur intention d’adhérer prochainement au syndicat de rivière.

Adhesion2017Adhésion au SMRCV

Intercommunalites du syndicat Cérou VèreIntercommunalites du syndicat Cérou Vère

 

LES PARTENAIRES:

Pour réaliser ses missions, le syndicat de rivière sollicite des financements auprès des différents partenaires financiers suivants:

Chaque partenaire financier instruit les demandes présentées par le syndicat et si l'opération est éligible alors le partenaire propose un financement selon ses propres critères.

Le financement restant à charge du syndicat est complété par les collectivités adhérentes (voir composition du syndicat)

 

2013flag-yellow-low.jpg   Logo 81 tarn  bloc-marque.pnglogoaeag.jpglogo-fede-81.jpglogocrmidipyrenees.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×