LES TRAVAUX PRINCIPAUX

fritillaire.jpgL’enlèvement des embâcles :

Les embâcles forment des « bouchons » dans le lit de la rivière, favorisent les inondations et peuvent endommager les ouvrages d’art (pont, passerelle,…)

Toutefois certains arbres, s’ils n’occasionnent pas de gênes, peuvent rester dans le lit de la rivière, cela sera bénéfique pour les poissons qui trouveront en ces lieux : caches, garde manger et frayères.

fritillaire.jpgL’abattage sélectif :

L’objectif des travaux en rivière est  de conserver un maximum de végétation en berge.

Ne seront abattus que :

  • les arbres trop penchés qui peuvent se déraciner en arrachant une partie de la berge et créer des embâcles.
  • les arbres morts qui risquent de se casser et de créer  des embâcles. Seront conservés les arbres morts qui n’occasionnent pas de risques (niches écologiques : habitat pour la faune : oiseaux, insectes…).
  • les arbres contournés qui risquent de retenir les bois flottants et favoriser l’érosion des berges
  • les arbres fortement sous-cavés qui risquent de se déchausser en arrachant une partie de la berge et créer des embâcles.

la gestion des rivières en un schéma.pdf la gestion des rivières en un schéma.pdf

la ripisylve en un schéma.pdf la ripisylve en un schéma.pdf

Les communes concernées par des travaux d'entretien courant de la ripisylve sont en 2018: Blayes Les Mines - Carmaux - Saint Marcel - Campes - Cordes sur Ciel - Les Cabannes - Cahuzac sur Vère - Castelnau de Montmiral - Puycelci - Larroque

LA CONTINUITE ECOLOGIQUE

fritillaire.jpgLes passes à poissons

En 2000, dans le cadre du contrat de rivière du Cérou, les collectivités ont entamé un programme de restauration de la continuité écologique sur le Cérou, équipant en ouvrages de franchissement les 3 chaussées (seuils de moulin) situées le plus en aval.

Les passes à poissons doivent permettre aux poissons de franchir les chaussées, qui sont habituellement des obstacles à la circulation piscicole. Les poissons peuvent ainsi se déplacer pour rechercher de la nourriture et des habitats favorables. Les populations sont décloisonnées, ce qui permet le brassage génétique et donc un renforcement des populations. Ainsi une recolonisation naturelle de la rivière peut s’opérer. L’objectif des 3 passes était de rendre une circulation possible initialement de 0.59 km à 9.23 km.

Durant le printemps 2010, l’équipe du syndicat de rivière a effectué des travaux d’ajustement de deux passes pour améliorer leur fonctionnement (création d’une fosse d’appel, ajustement d’échancrures,…). Ces travaux ont été réalisés en étroite collaboration avec la fédération de pêche du Tarn et l’Onema (office national de l’eau et des milieux aquatiques).

Afin de vérifier l’efficacité des systèmes mis en place,  un programme de piégeage a été établi pour capturer les poissons pendant leur période de migration, de mi-avril à mi-juin 2010. Les poissons sont piégés pendant leur remontée, sur l’un des bassins de la passe. Chaque jour, deux stagiaires recrutés par la Fédération de Pêche et le Syndicat Mixte de Rivière Cérou-Vère relevaient les pièges pour comptabiliser les poissons présents.

L’analyse des résultats obtenus nous permettra de conclure sur la bonne fonctionnalité des passes. Si les résultats n’étaient pas à la hauteur des attentes, il serait alors nécessaire d’entamer une nouvelle phase de travaux d’ajustement sur ces passes.

En 2018, l'entretien de 3 passes à poissons est prévues (Milhars et Mouzyes Panens)

passe-a-poissons2.jpg

Pour tout renseignement complémentaire :

 Fédération Départementale de Pêche

3 & 5 rue des Jardins Neufs – 81100 CASTRES

Tél : 05 63 35 55 56 – Fax : 05 63 51 16 65

Courriel federationpeche.81@wanadoo.fr

Site : http://www.pechetarn.fr

fritillaire.jpgLes radiers de ponts et les chaussées

En 2018, des travaux sont programmés sur 3 radiers de ponts (Villeneuve sur Vère, Cahuzac sur Vère et Castelnau de Montmiral) ainsi que sur une chaussée à Cahuzac sur Vère.

Pour plus d'informations sur les travaux de continuité 2018 : Synthese travaux continuite ecologique 2018Synthese travaux continuite ecologique 2018 (675.68 Ko)

LA RECHARGE EN MATERIAUX

Un projet de recharge en matériaux est prévu en 2018 sur la commune de Cahuzac sur Vère.

Retrouvez toutes les informations concernant ce projet dans la Synthese travaux diversification des ecoulements 2018Synthese travaux diversification des ecoulements 2018 (542.05 Ko)

LA PROTECTION DES BERGES ET DES PRAIRIES HUMIDES

fritillaire.jpgPourquoi des aménagements en bord de cours d'eau ?

Pour limiter le piétinement du bétail dans le cours d'eau

L'accès direct des animaux au cours d'eau a plusieurs conséquences sur l'environnement et les animaux :

  • Risque de détérioration de la qualité de l'eau (enjeu eau potable sur le territoire)

  • Problèmes sanitaires pour le bétail :une eau de piètre qualité aura tendance à être moins appréciée par le bétail ce qui peut entraîner une baisse de productivité

  • Risque de développement du piétin et autres maladies

  • Effondrement des berges

  • Colmatage du cours d'eau

Toutes les informations sont dans le document ci dessous :

Appel a projet 2018Appel a projet 2018 (2.23 Mo)

 

 

 

fritillaire.jpgQuels aménagements ?

Mis en defens 1

fritillaire.jpgUn guide et des retours d'expérience sur ces aménagements

Le Syndicat de Rivière Céoru Vère, l'association Arbres et Paysages Tarnais, la Chambre d'Agriculture du Tarn, le Département du Tarn et l'Agence de l'Eau Adour Garonne ont travaillé ensemble à la réalisation et à la diffusion d'un livret présentant les aménagements possibles en bord de cours d'eau à partir de l'exemple du bassin versant du Céret (dans le cadre du Plan d'Actions Territorial Fontbonne - Roucarié 2013-2018). Ce guide comporte également des retours d'expériences et des témoignages d'agriculteurs ayant réalisés ce type de travaux sur leurs parcelles.