Le territoire du PAT

fritillaire.jpgOù se situe le bassin versant du Céret ?

Le territoire du PAT AAC Roucarié Fontbonne se situe au Nord du département du Tarn, sur le bassin versant du Cérou.

localisation-pat-dans-le-tarn.pdf localisation-pat-dans-le-tarn.pdf

L’ensemble des aires d’alimentation des 2 captages a bien évidemment été identifié comme étant l’échelle de territoire la mieux adaptée pour la mise en œuvre du programme de mesure.

Le territoire s’étend sur 5140 ha et est composé de 9 communes appartenant à la communauté de communes du Ségala Carmausin.

Périmètre du PAT.pdf Périmètre du PAT.pdf

fritillaire.jpgL'agriculture : principale activité sur le Bassin Versant du Céret

Le PAT AAC Roucarié Fontbonne concerne environ 140 agriculteurs (ayant au moins 1ha sur le bassin versant). Sur les 5140 ha du territoire, environ 3800 sont des surfaces agricoles.

L'assolement 2014 :

Assolement pat 2014

 

  fritillaire.jpgLes problématiques du Territoire

 

  • Les phytosanitaires :

Des molécules phytosanitaires sont retrouvées dans les analyses des eaux superficielles, dont certaines sont interdites à l’heure actuelle (atrazine, métolachlore ...)

La présence de ces molécules dans les eaux brutes des barrages obligent les Syndicats d’Eaux à mettre en place des traitements spécifiques (charbon actif) pour traiter l’eau avant qu’elle soit distribuée et consommée. Ceci a donc des répercutions sur les coûts et les tarifs. 

  • Les Nitrates

26 stations de prélèvements ont été créés en 2011. Les SIAEP de Carmaux et de la Roucarié réalisent régulièrement les prélèvements d’eau. L’eau est ensuite analysée par un laboratoire extérieur.

Depuis 2011, on constate des teneurs moyennes en nitrates sur le bassin versant du Céret comprises entre 28 et 78 mg/L. La valeur seuil des 50 mg/L est dépassée à plusieurs reprises.

La carte suivante détaille les résultats des analyses nitrates de chaque points de prélèvements :

Suivi qualité PAT.jpg

 

  • L'érosion

 La problématique érosion est aussi présente sur le bassin versant du Céret. Effectivement, les pentes y sont assez importantes. De plus, le travail du sol, le labour … favorise les phénomènes d’érosion.

Les conséquence de l'érosion:

Elles sont de plusieurs types :

  • Diminution du potentiel agronomiques des sols
    • Destruction des semis
    • Perte du capital sol
    • Gêne pour les travaux agricoles (formation de ravines --> entrave au passage des tracteurs --> augmentation temps de travail et coûts)
    • Hétérogénéïté des parcelles
  • Inondations et coulées de boues
    • Les coulées de boues résultent de l'accumulation des eaux de ruissellement et de la terre décrochées des terrains agricoles. Elles peuvent provoquer des dégâts sur la voirie et les habitations
    • Augmentation de l'intensité des inodations. Ceci s'explique par le fait que l'érosion entraîne un envasement des cours d'eau (transfert de terre des champs à la rivière), ce qui perturbe l'écoulement hydraulique et augmente les risques de débordement des rivières.
  • Dégradations des cours d'eau
    • L'arrivée de sédiments dans les cours d'eau perturbe leurs fonctionnement écologique. Effectivement, l'augmentation des teneurs en Matières en Suspension enrichit le milieu et provoque un développement anormal de phytoplancton. Ceci réduit la pénétration de la lumière et entrâine un colmatage des frayères. Les conditions de vie piscicoles sont donc perturbées.
    • L'apport en matières organiques provoque un appauvrissement du milieu en oxygène et entraîne une eutrophisation.
    • Dégradation de la qualité des eaux : due au ruissellement et aux transports d'élements présents dans les sols agricoles (nitrates, phosphore, molécules phytosanitaires, …) qui peuvent se retrouvées dans les cours d’eau.

(source : agences de l'eau, ministère de l'environnement, chambre d'agriculture, cemagref)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×