Chantier de Protection des berges

fritillaire.jpgL'abreuvement direct au cours d'eau

  

L’abreuvement des troupeaux avec un accès direct aux rivières est souvent répandu. Cet accès direct a des impacts, à la fois sur :

 -          les milieux : pollution de l’eau, destruction des berges et colmatage du lit

 -          l’activité agricole : dégradation de l’état sanitaire des animaux, érosion des parcelles.

 Il est nécessaire aujourd’hui de mener des actions simples pour limiter les dégradations consécutives à l’abreuvement du bétail dans les rivières.

 Quelles sont les solutions ?

Limiter au maximum l’accès au cours d’eau pour le bétail va permettre de réduire les nuisances sur le milieu naturel.

    •  Pose de clôtures : la mise en défens va être possible par la pose d’une clôture qui évitera l'accès direct au cours d'eau par le bétail. Elle protège la végétation rivulaire assurant ainsi la stabilité de la berge. Toute rivière a besoin de mobilité pour dissiper son énergie. Elles doivent être implantées assez loin du bord de la rivière pour permettre à la végétation rivulaire de se développer.
    • Aménagement de points d’abreuvement : divers dispositifs existent afin de créer des points d’abreuvement privilégiés dans le cours d’eau ou en retrait des berges:
      • Descente empierrée et accès limité pour empêcher le piétinement du lit par le bétail,
      • Pompe de prairie ou mise en place d’abreuvoirs (pompe de prairie actionnée par l’animal, bacs d’abreuvement alimentés par le cours d’eau, un puis ou une tonne à eau, etc…).
    • Aménagement de points de franchissement
      • Descente aménagée en sifflet
      • Gué empierré...

Remarque Attention, certains travaux affectant le lit mineur ou les berges sont soumis à déclaration ou autorisation préfectorale préalable.

 

fritillaire.jpgExemple de chantier

Sur le bassin versant du Cérou, un premier chantier de protection des berges a été réalisé. Les travaux ont consisté en la mise en défens des berges (mise en place de clôtures) pour éviter le piétinement du cours d'eau par le bétail. En plus, de la clôture, des plantations ont été réalisés. Deux points d'abreuvement (une pompe à museau et un abreuvoir gravitaire) ont été installés pour permettre au bétail de s'abreuver.

 Travaux vaysse

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×