Valorisation Vère

PROJET "LA VERE, NOTRE RIVIERE"

fritillaire.jpgAtelier 2017

En 2017, les élus du Syndicat de rivière Cérou Vère ont décidé de confier une étude à l’université Champollion concernant un projet de valorisation de la Vère dans son bassin versant. Cette étude a été réalisée sous le format d’atelier étudiant, ce qui leur permet de se mettre en situation d’expertise sur un territoire (environ 20 étudiants pendant 3 mois), tout en étant encadrés par les professeurs de l’université.

Ainsi, un groupe d’étudiant a travaillé en 2017 sur la perception de la Vère en s’appuyant sur des enquêtes qualitatives : rencontre d’habitants, d’élus, d’acteurs du territoire de la Vère (agriculteurs, commerçants, enseignants, pêcheurs, associations,...- 40 personnes) et sur la réalisation d’un forum hybride (groupe de discussion entre les habitants, acteurs du territoire et en présence d’experts - 44 personnes). Ce forum a eu lieu en soirée à Le Verdier.

Il y a eu une bonne participation des habitants du territoire et des “experts” qui ont été demandeurs pour pérenniser cette opération de consultation et de participation.

Projet fac Dépliant Synthèse étude valorisation 2017Dépliant Synthèse étude valorisation 2017 (2.16 Mo)

fritillaire.jpgAtelier 2018 :

 Ce "Projet  de valorisation de la Vère" ne peut être intéressant que s’il perdure sur plusieurs années, de manière à favoriser la connaissance, la mobilisation et l'implication de chacun.  C’est pourquoi, au second semestre 2017, les élus du SMRCV ont décidé de continuer cette approche “participative” en focalisant sur 2 pistes identifiées l’an dernier (cf. plaquette de synthèse).

Piste 2 - SUPPORT  PÉDAGOGIQUE :   Repenser la base de loisirs Vère-Grésigne en alliant activités de baignade l'été et activités naturalistes le reste de l'année. Elle peut servir de support pour des sorties pédagogiques avec des écoles du territoire.  Travail en collaboration avec les différentes associations intervenant sur le territoire.

Piste 3 - DÉCOUVERTE DU  PATRIMOINE : Participer à la création de circuits de randonnées et de balades autour de la Vère. Inciter à la découverte du patrimoine culturel du patrimoine naturel du patrimoine bâti...

Réunion de présentation du projet

Le 7 février 2018 à la salle de fête de Castelnau de Montmiral, 52 personnes se sont réunis pour assister à la restitution de l’étude de valorisation de 2017 et à la présentation de l’étude 2018 afin de partager et d'échanger sur ce projet participatif  (photos ci contre)

Les étudiants en Master mènent actuellement une étude sur la valorisation de la base de loisir Vère Grésigne et sur le bassin de la Vère. Un nouveau travail d’enquête, des rencontres avec les étudiants est en cours auprès de tous les acteurs.

Tous les habitants du territoire mais aussi les personnes intéressées sont invités à échanger sur le sujet et à participer au projet  « LA VERE , Notre RIVIERE »

N’hésitez pas à contacter l’atelier étudiant :

Mail : gsevrt.20172018@gmail.com

Par téléphone, auprès de Cécile Gattegno au 06-77-20-56-50

2018 02 01 atelier fac dsc 3627

2018 02 01 atelier fac dsc 3631

Atelier d'échange du 8 mars 2018

C’est à Saint-Martin-sur-Vère où 34 personnes ont rejoint les étudiants du master Gestion Sociale de l’Environnement et Valorisation des Ressources Territoriales d’Albi pour un atelier d’échange au sujet de la vallée de la Vère et sur la base de loisirs Vère-Grésigne.

Ce moment de convivialité avait pour but d’inviter les personnes présentes à discuter de leur territoire. Divisés en cinq groupes, les échanges ont été variés et animés autour de plusieurs sujets comme le tourisme, l’agriculture ou le patrimoine culturel et naturel pour ensuite se tourner vers la base de loisirs. Suite à ça, les groupes formés ont pu mettre en images et en mots les idées discutées précédemment sur une carte avec comme seul point repère : la base de loisirs Vère-Grésigne. Quand leurs dessins furent terminés, pour chaque groupe, un porte-parole a présenté leur territoire de demain aux autres convives.

 

Lors de la conclusion de cette séance, il en est ressorti plusieurs points clés. En effet, le tourisme prend une place considérable sur le territoire. Il serait alors à redynamiser et à faire évoluer qualitativement plutôt que quantitativement. Pour cela, malgré le manque de communication qui se fait ressentir, les invités imagineraient la base de loisirs comme une vitrine du territoire. Elle pourrait être exploitée comme un point central, un point d’ancrage et un lieu de rencontre pour attirer les touristes et redynamiser la vie locale et artisanale de la vallée. Elle pourrait effectivement permettre de valoriser le patrimoine culturel et naturel, tel que la forêt de Grésigne et la Vère, auxquelles sont attachées les habitants. Finalement, les participants voient un réel potentiel dans la base de loisirs pour fédérer les acteurs locaux et pour améliorer la qualité du tourisme dans la vallée de la Vère.

Les étudiants, ravis du résultat de l'atelier, ont pu avancer leur étude. Ils entrent maintenant dans la dernière phase du projet qui se terminera fin mars et qu'ils restitueront le 29 à l'INU Champollion d'Albi.

 

 

 

 

 

 

Atelier etudiant2

Bilan de l'étude 2018 :

Depliant gsevrt 2018Depliant 2018 (390.42 Ko)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×